Sécuriser sa salle de bain

La salle de bain, lieu de tous les dangers pour les seniors et personnes à mobilité réduite

Considérée comme l’une des principales pièces à risque dans une maison, la salle de bain présente tout particulièrement de vrais dangers pour les seniors et personnes à mobilité réduite. Chutes, manque d’espace ou d’accessibilité en sont les causes majeures. Le point sur les dangers à identifier.

Les chutes, le plus grand danger pour les seniors et personnes à mobilité réduite

Evoquer le risque de chutes dans une salle de bain peut paraître anodin mais lorsque l’on sait que les chutes sont la première cause de décès chez les plus de 65 ans1, on prend vite conscience des risques d’une salle de bain mal sécurisée.

C’est pour cette raison qu’il est important de veiller à réduire au maximum les risques de glissade sur les sols humides d’une salle de bain. Pour protéger contre les chutes les personnes les plus vulnérables, il est donc indispensable d’opter pour les bons matériaux pour le revêtement de sol et d’apposer là où c’est nécessaire des tapis en surface antidérapante. La pose de barres d’appui est également préconisée pour faciliter l’équilibre.

Le manque d’accessibilité à la baignoire ou à la douche, source de dangers

Avoir une douche ou une baignoire est une chose, qu’elle soit accessible aux séniors ou aux personnes à mobilité réduite en est une autre. Or, ce manque d’accessibilité présente bien souvent de vrais dangers pour des personnes manquant de souplesse ou disposant d’un handicap.

Aussi, la simple existence d’un rebord, ou même d’une marche pour accéder à la douche / baignoire, s’apparente parfois à un obstacle difficile à surmonter seul ou même avec l’aide d’une autre personne.

De ce fait, plutôt que de prendre le risque de chuter ou d’être contraint de vous priver d’une bonne douche, il est fondamental de penser à aménager cet espace en optant, par exemple, pour une douche de plain-pied avec porte coulissante, qui résoudra vos problèmes d’accessibilité à l’équipement.

salle de bain, lieu de danger pour les seniors et pmr

Les seniors et les personnes à mobilité réduite sont vulnérables dans un bain

Même s’ils sont parvenus à se glisser dans leur baignoire, les seniors et les personnes à mobilité réduite sont toujours exposés à des risques. Bien entendu, comme sur le sol de la salle de bain, le principal est la chute qui se produit le plus généralement au moment de se relever. De nombreux seniors se fracturent ainsi le col du fémur chaque année. Or, une telle fracture conduit dans 60% des cas à une diminution de l’autonomie et à 30% des cas à une dépendance complète.

Des risques de brûlure existent également puisque des personnes disposant d’une mobilité réduite peuvent aisément se brûler avec la robinetterie de leur équipement. Une brûlure qui peut prendre rapidement de l’ampleur, si la sensibilité n’est pas au rendez-vous. La pose d’un mitigeur thermostatique et une tuyauterie encastrée peuvent limiter ce risque.

Adapter sa salle de bain au handicap pour la rendre fonctionnelle

La salle de bain étant fréquentée quotidiennement par tous, il peut être nécessaire de l’adapter pour que les seniors et les personnes à mobilité réduite puissent parfaitement être autonomes.

Il est donc indispensable d’organiser au mieux la salle de bain en prévoyant de larges espaces (environ 80 cm de rayon) pour qu’une personne en fauteuil roulant puisse manœuvrer pour accéder facilement à tous les équipements.

Une porte coulissante pour entrer dans la pièce sera idéale pour les malvoyants et les personnes à mobilité réduite. De même, le positionnement des accessoires ne doit pas être trop haut (interrupteur compris) et un minimum d’objets doit pouvoir faire office d’obstacles dans les déplacements.

Le respect de ces règles élémentaires sera d’autant plus précieux que les seniors représenteront un tiers de la population d’ici 20302.