Sécuriser sa salle de bain

La salle de bain, une pièce au cœur des accidents domestiques

Si la salle de bain est le lieu de la maison où l’on aime se détendre, elle est aussi celui qui présente les plus gros risques d’accidents domestiques. Entre les risques de chutes, de brûlures et de noyades, rien n’est à négliger.

Gare aux chutes dans les salles de bain

De récentes études ont montré que 46% des chutes à domicile avaient lieu dans la salle de bain1, preuve de la dangerosité de cette pièce. Il faut dire que le sol souvent humide d’une salle de bain facilite les glissades. Notons que les chutes sur carrelage qui peuvent causer de sérieuses fractures, comme le col du fémur, par exemple, chez les séniors.

Pour autant, la majorité des chutes n’a pas lieu sur le sol mais bel et bien directement dans la baignoire ou dans la douche, au moment d’y entrer ou d’en sortir. Ainsi, les chutes les plus fréquentes ont lieu contre les parois de la baignoire ou contre la robinetterie.

Autant dire que la prévention des glissades dans une salle de bain est fondamentale et sa mise en place peut nécessiter l’installation de surfaces anti-dérapantes ou d’une poignée d’appui.

Les brûlures sont fréquentes dans les salles de bain

Au rang des accidents domestiques les plus fréquents, on trouve également les brûlures. Et si beaucoup pensent que les appareils ménagers présentent le plus gros risque de brûlure, les robinets sont tout aussi dangereux.

En effet, les robinets prennent la température de l’eau qui circule à l’intérieur. Ainsi, après une douche ou un bain chaud, la robinetterie sera brûlante et le risque est grand que quelqu’un se brûle en touchant les tuyaux. Ceci est particulièrement vrai en présence d’enfants en bas âge, ce qui implique de bien les surveiller ou bien de placer des protections autour de la robinetterie.

Des risques de brûlure existent également avec la température de l’eau. Une vérification de la température, couplée avec la présence d’un mitigeur, suffit généralement à assurer la sécurité de votre salle de bain contre ce danger.

la salle de bain au coeur des accidents domestiques

Le risque de noyade bien présent pour les jeunes enfants dans les salles de bain

Il est fréquent que le risque de noyade d’un jeune enfant dans une salle de bain soit négligé, beaucoup de parents pensant encore qu’il est impossible de se noyer dans une baignoire. Et pourtant, il suffit de vingt centimètres d’eau pour qu’un enfant laissé sans la surveillance d’un adulte puisse se noyer au fond d’une baignoire.

Pour limiter les risques de noyade, des dispositifs d’aide à la prise du bain pour les jeunes enfants se sont développés. On pense notamment aux sièges, qui permettent de faire prendre un bain aux plus jeunes en position assise et sans le moindre risque de noyade. Une autre solution consiste à privilégier les douches. Pour avoir l’assurance de réduire ce risque à néant, le plus judicieux est de rester aux côtés de son enfant constamment.

Chauffage d’appoint et présence de médicaments, d’autres dangers de la salle de bain

Les risques auxquels l’on s’expose dans une salle de bain ne se limitent pour autant pas aux chutes, aux brûlures ou encore aux noyades.

En effet, d’autres dangers menacent comme la possible présence d’un chauffage d’appoint ou bien de médicaments dans la pièce. Le chauffage d’appoint, souvent présent dans les salles de bain, dégage beaucoup de monoxyde de carbone, qui s’avère être une substance très toxique pour l’homme. Une bonne aération de la pièce est donc indispensable.

Quant à la présence de médicaments ou produits cosmétiques, il faut avant tout veiller à ne pas les laisser à la portée des enfants.