Installer une douche

Comment assurer écoulement et étanchéité ?

Avant d’envisager des travaux de rénovation de votre salle de bain et d’installation de votre douche, gardez à l’esprit que votre principal défi se trouve dans la qualité de l’installation de l’arrivée et l’évacuation d’eau ainsi que l’étanchéité de votre douche. L’étanchéité, qui peut être garantie par le matériau utilisé et la qualité des raccordements, sera votre priorité et évitera bien des désagréments et travaux coûteux liés à d’éventuels dégâts des eaux.

Une bonne évacuation pour éviter les inondations

Une bonne évacuation des eaux est une condition sine qua non à l’installation de votre nouvelle douche. Si vous optez pour une douche plain-pied ou une douche à l’italienne, celle-ci sera d’autant plus cruciale que la moindre obstruction d’évacuation provoquerait une inondation de votre salle de bain puisque votre receveur se situe au même niveau que votre sol.

Pour ce faire, quelques précautions sont à prendre en compte avant de commencer les travaux.

Une pente suffisante pour assurer l’évacuation

A défaut d’avoir une évacuation verticale dans le sol de votre salle de bain, il sera nécessaire de compter une pente minimale dans votre installation afin d’optimiser l’écoulement des eaux.

Afin d’assurer une bonne évacuation, il est important de raccorder la bonde siphoïde au tuyau d’évacuation avec une pente d’au moins 1cm/m (idéalement 2cm/m). Celle-ci facilitera l’écoulement des eaux usées vers le tuyau d’évacuation. Pour contrôler la pente, utilisez un niveau à bulle. Une fois le raccordement sec, vérifiez l’écoulement avec 2 litres d’eau.

Dans le cas d’une installation d’un kit douche à carreler, la pente est déjà prévue dans le receveur et la bonde à encastrer.

écoulement et étanchéité de la douche

Le siphon, gare aux joints d’étanchéité

Pour la douche plain-pied ou la douche à l’italienne, ce sera à vous de concevoir un siphon adapté. Il est préférable de choisir un siphon à fort débit pour permettre à l’eau de s’écouler plus vite. Le recours a un professionnel est conseillé aux débutants.

Si vous avez opté pour l’installation d’une cabine de douche complète ou d’angle, le siphon est fourni avec le matériel à installer. Le siphon, de modèle standard, sera simple à poser, en général par vissage à l’aide d’une clé.

Il est important de relier la bonde siphoïde au tuyau d’évacuation grâce à du matériel PVC, raccordé et fixé avec de la colle. Vissez la canalisation à la bonde en n’oubliant pas les joints correspondants. Vous pouvez moduler la pente d’évacuation en posant des cales de bois sous la bonde, sans compromettre l’adhésion parfaite des raccordements.

Une fois le receveur posé, fixez le haut de la bonde en ayant préalablement étanchéifié son contour avec du mastic silicone en vissant l’élément à l’aide d’une clé fournie avec la bonde. Posez également du joint silicone le long des bords du receveur en contact avec le sol pour une parfaite étanchéité.

Des matériaux adaptés pour l’étanchéité

Afin d’assurer une parfaite étanchéité de votre douche, certains receveurs sont livrés avec une bâche d’étanchéité qui sera placée sous le receveur.

Il existe également des nattes d’étanchéités à poser sur le receveur en remontant sur les murs latéraux jusqu’à une hauteur d’environ 30cm. Cette natte sera fixée au sol à l’aide d’une colle à carrelage à prise rapide. Une fois la natte collée, recouvrir l’ensemble de la surface de peinture plastifiante avant de procéder à la pose du carrelage.

Il est important également de poser du joint silicone le long des angles entre les parois de la douche, entre les parois et le receveur, et entre le receveur et le sol. De la colle étanche et des joints en ruban téflon seront également utilisés pour fixer les flexibles et les raccordements.

Et n’oubliez pas de tester avec une faible quantité d’eau avant votre première douche !