Bien choisir sa douche

La douche à l’italienne, spacieuse et esthétique

Quasiment inconnue il y a une vingtaine d’année, la douche à l’italienne est devenue un incontournable des salles de bain modernes. Entre caractéristiques particulières, avantages et inconvénients, faisons le point sur cette nouvelle tendance.

Qu’est-ce qu’une douche à l’italienne ?

Une douche à l’italienne est une douche de plain-pied, dont la particularité est que le receveur est encastré dans le sol. Le sol de la douche est donc au même niveau que le reste de la salle de bain, au lieu d’être surélevé comme c’est le cas pour une cabine de douche classique.

Dans les douches en kit, le receveur est, en effet, posé au-dessus du sol et le sol de la douche se situe donc plus haut que le reste de la pièce, nécessitant une marche pour y accéder.

La douche à l’italienne est nommée ainsi car elle rappelle les douches de la Rome antique qui étaient conçues sur le même principe. Pour permettre l’évacuation de l’eau, le sol doit respecter une légère pente, entre 1 et 3 cm par mètre selon le revêtement choisi.

La douche à l’italienne, le choix de l’esthétique

Choisir une douche à l’italienne est pour beaucoup un choix esthétique, ces douches donnant en effet une allure élégante et moderne à une salle de bain. Son installation à même le sol permet une continuité avec le reste de la salle de bain, chose impossible avec une cabine de douche classique pour laquelle le receveur cassait l’espace de la pièce.

La douche à l’italienne permet ainsi d’agrandir visuellement le volume de votre pièce. De plus, le receveur étant encastré, il est possible d’opter pour un bac de douche à carreler, que vous harmoniserez avec le reste du sol et les murs de la salle de bain. La mosaïque, souvent utilisée dans les douches à l’italienne, donne à la fois beaucoup de charme et une note chic à la salle de bain.

douche à l'italienne

Une douche pratique et spacieuse pour votre salle de bain

Au-delà de l’aspect esthétique, le plus grand avantage de la douche à l’italienne reste tout de même qu’elle est au même niveau que le reste de la salle de bain, et donc parfaitement accessible aux personnes âgées et surtout aux personnes à mobilité réduite.

Elle est, par ailleurs, bien plus spacieuse qu’une cabine de douche classique puisque le bac n’est pas strictement limité à la taille du receveur et qu’elle n’est généralement pas entièrement fermée par des parois de douche.

La maîtresse de maison appréciera également sa facilité d’entretien. En effet, comme la douche à l’italienne a le même revêtement que l’ensemble du sol de la salle de bain, elle se nettoie de la même façon. De plus, elle limite le nombre de recoins dans la salle de bain, véritables pièges à microbes.

La douche à l’italienne, de gros travaux en perspective

Si la douche à l’italienne allie côté esthétique et côté pratique, elle a cependant l’inconvénient de nécessiter de gros travaux pour son installation. Le fait que le receveur soit encastré dans le sol implique un véritable investissement en terme de travaux ainsi qu’un certain budget.

Il faut, en effet, casser et creuser le sol et donc évacuer les gravats avant de couler une nouvelle chape de béton, attendre qu’elle sèche puis carreler à nouveau le sol. Et, c’est sans compter sur la modification du réseau ou encore l’étanchéité du sol et des murs qui ne devront absolument pas être négligées pour ne pas subir des dégâts des eaux des plus pénibles.

Le choix d’une douche à l’italienne devra donc se faire en connaissance de cause au vu des travaux nécessaires à son installation. Avant d’investir, pensez à consulter un professionnel pour un devis gratuit.